30 oct. 2018

Tout tient au timing de la prochaine récession américaine

Une grande vague de prudence a emporté l’ensemble des indices mondiaux.

Si l’impasse italienne joue certainement un rôle, nous pensons que c’est plus le niveau de croissance de résultats attendu dans les consensus qui inquiète, alors que la saison T3 18 vient de commencer. En effet, il est à souligner que c'est la première fois depuis plusieurs trimestres que la publication des résultats trimestriels ne constitue pas un soutien au marché, mais au contraire se traduit par des annonces de « profit warning » qui inquiètent les investisseurs. Quelques déceptions sur les résultats et des commentaires d’entreprises insistant sur les impacts visibles de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine (notamment Caterpillar et les fabricants de semi-conducteurs) ont entraîné un net recul des indices actions à l’approche des élections américaines de mi-mandat (6 novembre). A l’exception du Nasdaq, les indices américains sont même passés en territoire négatif depuis le début de l’année (clôture du 24 octobre).

Article rédigé par Stéphen Ausseur, CIO Adjoint de Natixis Wealth Management.

Achevé de rédiger le 30 octobre 2018.

Pour en savoir plus
 

Aller plus loin