31 oct. 2018

Des indicateurs tactiques positifs

Les doutes sur le cycle économique et sur le niveau de la croissance des profits semblent atteindre un point haut depuis le début de l’année (d’ailleurs, nous ne parlons plus des tensions sur les rendements souverains américains qui représentaient pourtant le risque absolu…).

Notre analyse est qu'il s'agit davantage pour l'instant d'un dégonflement des valorisations des marchés. La question sera celle de la fin du cycle américain et notre scénario repose sur le fait que les politiques d'investissement et d'amélioration de la productivité à venir liées à ces dépenses d’investissements devraient prolonger le cycle de quelques trimestres. Les craintes proviennent d'un risque d'une inversion de causalité, à savoir qu'une correction de marchés trop importante entrainerait un effet richesse négatif qui pourrait figer les décisions des consommateurs. Ce risque sur la consommation est à mettre en parallèle au niveau international au risque sur les investissements où des craintes d'une guerre commerciale son déjà susceptibles de reporter certaines décisions d’entreprises, et donc de modifier fortement les perspectives de croissance.

Article rédigé par Stéphen Ausseur, CIO Adjoint de Natixis Wealth Management.

Achevé de rédiger le 30 octobre 2018.

Pour en savoir plus